Norme des sièges auto (Normes R44/04 et phase 2 de la réglementation R129)

En 2017, la législation concernant les normes sécuritaires pour les sièges auto a évolué. Pour garantir au mieux la sécurité de nos chères têtes blondes, les gouvernements européens, en association avec les industriels et les organismes consuméristes ont modifié la réglementation en vigueur. Quels sont ces changements ? Je vous dis tout !

La norme R44/04 : La fin des rehausseurs sans dossier pour les enfants de moins de 125 cm

Depuis janvier 2017, tous les enfants de moins de 125 cm ne sont plus autorisés à être transportés dans un siège auto qui ne possède pas de dossier. Les simples réhausseurs ne sont donc plus commercialisés.

Il a été jugé que l’enfant de plus de 15 kg pour un peu plus d’un mètre n’est pas assez protégé lorsqu’il est simplement assis sur un rehausser. On vous conseille donc d’utiliser un siège auto avec dossier jusqu’à que votre dernier dépasse les 125 cm ou pèse plus de 22 kg.

Les sièges auto avec dossier permettent un bien meilleur passage de la ceinture de sécurité au niveau des épaules. La protection en cas de choc latéral est également bien plus réduite sur un simple rehausseur. Il s’agit d’un point réellement essentiel, puisque les dispositifs de sécurité d’une automobile, tels que les airbags et les ceintures, ne sont généralement pas bien adaptés aux enfants de moins de 125 cm.

Il est possible de trouver encore des rehausseurs pour jeunes enfants sur le marché, mais ce ne sera le cas que pour un temps relativement limité. Fin 2018, on ne trouvera plus ce type de siège auto pour les enfants en dessous de 125 cm.

 

siege auto reglementation

 

La norme R129 : Phase 2

R129 est une norme récente en matière de sièges auto, qui concerne l’ensemble de la législation Européenne. Elle se développe en 3 phases, dont la première a débuté en juillet 2013. Elle régule les sièges auto pour les enfants de la naissance jusqu’à 105 cm.

La deuxième phase a débuté a l’été 2017 et elle a un impact important sur les sièges auto pour les enfants au-delà de 100 cm. Cette norme consiste en des tests et des critères qui se sont nettement durcis par rapport à l’ancienne réglementation. Désormais, les nouveaux crashs tests se font avec des mannequins plus techniques et perfectionnés qui offrent des résultats réellement très proches d’un véritable accident. On note également que les impacts latéraux sont devenus obligatoires dans les tests réglementaires.

La nouvelle norme voit également le passage de la classification au centimètre, et non plus au kilogramme. C’était déjà le cas pour les sièges auto destinés aux enfants mesurant moins de 100 cm, et ce sera désormais aussi le cas pour les sièges auto plus grands. Cette modification de la classification intervient après que les spécialistes aient compris que les parents se souviennent plus facilement de la taille, que du poids de leurs enfants. Ainsi, ils choisiront avec plus de certitude le siège le mieux adapté à leur enfant.

La nouvelle réglementation impose aussi aux fabricants une amélioration de la compatibilité des sièges avec les automobiles récentes. Les concepteurs de sièges auto se sont mis d’accord avec les constructeurs automobiles pour fournir des systèmes de fixation de plus en plus sécurisés et simple d’utilisation. Le système ISOFIX reste cependant une simple option pour les sièges auto pour enfants compris entre 100 et 150 cm.

Une fin de la norme R44/04 ?

Après la phase 2 de la réglementation R129, la législation R44/04 n’est pas obsolète pour autant. Les deux normes seront toujours en vente pendant plusieurs années, et de ce fait, les consommateurs pourront choisir d’utiliser ou non la norme européenne la plus récente.

La norme R129-02 n’autorisera cependant pas la vente de rehausseur sans dossier, et de ce fait, tous les sièges auto agréant à cette réglementation devront être munis d’un dossier. Les sièges conservant la réglementation R44/04 conserveront encore quelque temps la possibilité de ne pas avoir de dossier pour les sièges auto d’enfant au-delà de 125 cm.

Enfin, ça ne change pas, en France, la réglementation oblige les parents d’un enfant de moins de 135 cm à l’installer dans un siège auto. Au-dessus de cette taille, il pourra s’asseoir comme un adulte directement sur le siège de la voiture.